La Belgique interdit le port de la burqa et du niqab

L’interdiction du port de la burqa en Belgique entrera en vigueur le 23 juillet. La loi qui vise à interdire le port sur la voie publique de tout vêtement cachant totalement ou de manière principale le visage a été publiée au Moniteur ce mercredi.Sans gouvernement et plongée dans une grave crise politique, la Belgique est […]

L’interdiction du port de la burqa en Belgique entrera en vigueur le 23 juillet. La loi qui vise à interdire le port sur la voie publique de tout vêtement cachant totalement ou de manière principale le visage a été publiée au Moniteur ce mercredi.

Sans gouvernement et plongée dans une grave crise politique, la Belgique est néanmoins devenue, ce mercredi, le second pays occidental à interdire le port du voile islamique intégral dans tout espace public. L’espace public désigne l’ensemble des rues, chemins, jardins publics, terrains de sports ou “bâtiments destinés à l’usage du public où des services peuvent lui être rendus”.  Des exceptions sont toutefois prévues pour les événements festifs comme les carnavals, s’ils ont été autorisés par décision municipale. 

Les personnes qui violeront cette loi pourront être condamnées à des peines allant jusqu’à 7 jours de prison et 137,5 euros d’amende. Selon des estimations, il y aurait en Belgique 270 femmes portant la burqa.

La Belgique est le deuxième pays européen, après la France en mai dernier, à imposer cette interdiction. Voilà au moins un point où nos politiques ont réussi à tomber d’accord en faisant sauter un verrou qui a maintenu bon nombre de femmes dans la soumission, estimant que le voile est une prison mobile relevant de pratiques moyenâgeuses.

Deux arguments principaux ont été avancés par les législateurs: la question de la sécurité – il faut que chacun soit identifiable en tous lieux – et celle de la “dignité de la femme” et du respect des “principes démocratiques fondamentaux”.  (AD)

Reacties

wpDiscuz